AGIR

Le Forum civique européen

Le Forum civique européen agit au quotidien pour une citoyenneté européenne active.

 
Le PEC

Point national d'information sur le programme "L'Europe pour les citoyens".

 

S'INFORMER

Je veux l'Europe
 
 
L'ENA

Véritable plateforme de contenus sur la construction européenne.

 

Jose Manuel LAMARQUE, Grand reporter specialiste des affaires européennes
(France Inter)

Retrouver toutes nos vidéos

 

MIEUX COMPRENDRE

La politique d’élargissement

À l'origine, six pays - l'Allemagne, la Belgique, la France, l'Italie, le Luxembourg et les Pays-Bas, ont fondé la Communauté européenne du charbon et de l'acier, en 1951, puis la Communauté économique européenne et la Communauté européenne de l'énergie atomique, en 1957.

Six élargissements ont suivi :

  1. en 1973, le Danemark, l'Irlande et le Royaume-Uni sont devenus membres;
  2. en 1981, la Grèce;
  3. en 1986, l'Espagne et le Portugal;
  4. en 1995, l'Autriche, la Finlande et la Suède;
  5. en 2004, la République tchèque, l'Estonie, Chypre, la Lettonie, la Lituanie, la Hongrie, Malte, la Pologne, la Slovénie et la Slovaquie
  6. en 2007, la Roumanie et la Bulgarie
  7. en 2013, la Croatie

L’Union n'admet en son sein que les pays qui remplissent toutes les conditions requises, et uniquement avec l'accord des institutions européennes, des gouvernements des États membres et du pays concerné.
La politique d’élargissement suppose un processus très rigoureux. Les pays candidats doivent remplir toutes les conditions requises dans les critères d’élargissement.

Critères d'élargissement

Tout État européen qui respecte les principes de liberté, de démocratie, de respect des droits de l'Homme et des libertés fondamentales, ainsi que de l'État de droit, peut demander à devenir membre de l'Union. Ces conditions sont établies dans le traité sur l'Union européenne (article 6, article 49).

Selon ces critères, dits « critères de Copenhague » et définis en décembre 1993 lors du Conseil européen de Copenhague, un pays candidat doit présenter :

  1. des institutions stables garantissant la démocratie, la primauté du droit, les droits de l'Homme, ainsi que le respect des minorités et leur protection;
  2. une économie de marché viable ainsi que la capacité de faire face à la pression concurrentielle et aux forces du marché à l’intérieur de l’Union;
  3. la capacité d'assumer les obligations découlant de la qualité d’État membre, notamment le respect des objectifs politiques, économiques et monétaires.

En outre, depuis le Conseil européen de Madrid, en 1995, les pays candidats doivent être en mesure d'appliquer les règles et les procédures communautaires. Ils doivent également préparer leur intégration en adaptant leurs structures administratives. Il est important que la législation européenne soit transposée dans le droit national et qu’elle soit effectivement mise en œuvre et appliquée au moyen de structures administratives et judiciaires appropriées.

On compte actuellement cinq pays candidats : la Turquie, l’ancienne République yougoslave de Macédoine, la Serbie, le Monténégro et l'Islande.
L’Albanie, la Bosnie-et-Herzégovine et le Kosovo, en vertu de la résolution 1244 du Conseil de sécurité des Nations unies, ont été assurés de pouvoir adhérer à l'Union européenne lorsqu'ils seront prêts. On les appelle les pays candidats potentiels.

Pour plus d’informations :
Le site de la DG Elargissement de la Commission européenne
Le site Europa sur l'élargissement