AGIR

Le Forum civique européen

Le Forum civique européen agit au quotidien pour une citoyenneté européenne active.

 
Le PEC

Point national d'information sur le programme "L'Europe pour les citoyens".

 

S'INFORMER

Je veux l'Europe
 
 
L'ENA

Véritable plateforme de contenus sur la construction européenne.

 

Jose Manuel LAMARQUE, Grand reporter specialiste des affaires européennes
(France Inter)

Retrouver toutes nos vidéos

 

MIEUX COMPRENDRE

L’Union concrètement

L’Union européenne c’est des institutions, des politiques, un budget, etc. mais c’est aussi des réalités concrètes qui améliorent le quotidien des citoyens.

Voici un bref aperçu de quelques avancées concrètes et pratiques mises en place par l’Union européenne pour nous faciliter la vie.

Le permis de conduire européen

La directive « permis de conduire » a été signée par le Parlement européen et le Conseil de l’Union européenne le 20 décembre 2006. Elle a pour objectifs de :

  1. lutter contre la fraude
  2. garantir la libre circulation
  3. améliorer la sécurité routière

Le permis de conduire européen a la forme d’une carte de crédit. Ce modèle unique remplace les 110 modèles en circulation en Europe. Il peut, par ailleurs, être doté d’une puce électronique qui contient des données sur le titulaire.

Le modèle du permis européen est utilisé pour délivrer les permis de conduire dans les Etats membres de l’Union européenne depuis le 19 janvier 2013. L’ensemble des permis en circulation devra être renouvelé au plus tard d’ici 2032.

Les Etats membres doivent instaurer une date de validité pour le permis qui peut varier de dix à quinze ans.
En ce qui concerne l’accès aux deux roues, il est progressif. En effet, seuls les conducteurs les plus expérimentés peuvent avoir accès aux motos les plus puissantes. Il est également prévu le passage d’un examen théorique pour les conducteurs de cyclomoteurs.

>> En savoir plus : Des informations sur le permis européen

112 : le numéro d’urgence européen

Le 112 est un numéro gratuit permettant de joindre les secours publics quand on voyage dans un autre Etat membre de l’Union européenne. Cela permet de ne pas mémoriser les numéros d’urgence du pays d’accueil.
Ce numéro peut être composé d’un téléphone fixe ou portable. Il fonctionne avec n’importe quel opérateur européen même sans crédit de communication.

La carte européenne d’assurance maladie

Introduite le 1er juin 2004, la carte européenne d’assurance maladie remplace les anciens formulaires européens (E111, E119, E128) qui étaient nécessaires au remboursement des soins.
Cette carte permet la prise en charge des dépenses de santé du titulaire lors d’un séjour temporaire dans l’Union européenne ainsi qu’en Suisse, en Islande, en Norvège et au Liechtenstein. La prise en charge varie en fonction de la législation du pays de séjour.
La carte est délivrée gratuitement par la caisse d’assurance maladie dont dépend le demandeur. Elle est identique dans tous les pays, nominative et individuelle et atteste de la durée des droits ouverts dans le pays d’origine du titulaire de la carte.

>> En savoir plus : La carte européenne d’assurance maladie

L’Eurotarif : des appels téléphoniques internationaux moins chers

Depuis le 30 juin 2007, tous les opérateurs de téléphonie mobile sont tenus de proposer l’Eurotarif à leurs clients. Cet Eurotarif est applicable dans les 28 pays membres de l’Union.

Depuis le 1er juillet 2013, les appels passés depuis l’étranger sont facturés 0,24cts € et 0,7cts € HT pour les appels reçus à l’étranger depuis un portable. Pour les SMS, ce plafond est de 0,8 cts € par unité. Enfin, pour le téléchargement des données, le prix maximum est fixé à 45 centimes d'euros par mégaoctet.

La recherche sur les maladies graves

La recherche médicale reste pour l'Union Européenne un champ essentiel du domaine de la recherche qui doit être développé. Entre autre, l'Union Européenne concentre ses efforts sur la lutte contre les maladies graves et la recherche de nouveaux traitements à travers la mise en place de programmes spécifiques qui rassemblent l'industrie et le monde universitaire. Les maladies graves et chroniques - définies comme des maladies touchant au moins 50 personnes sur 100 000 - sont responsables de 87 % des décès dans l'UE.

La maladie d'Alzheimer et d'autres formes de démences qui touchent actuellement au moins 7 millions de personnes en Europe sont des cas prioritaires sur lesquels s'investit la Commission Européenne. En 2002, la Commission a lancé une opération d'investissement dans la recherche sur le cerveau et le vieillissement qui a rassemblé près de 175 millions d'euros.

L'environnement et l'économie d'énergie

Afin de diminuer les émissions de CO2, l'Union Européenne a mis en place depuis 2009 le remplacement des ampoules haute consommation par d'autres modèles qui utilisent moins d'énergie et ont une durée de vie plus longue.
D'autres interventions ont lieu concernant les téléviseurs ou encore les réfrigérateurs. Jusqu'en 2020, ces nouvelles mesures permettront d'économiser 12% de l'électricité utilisée en Europe.

En ce qui concerne le benzène, gaz toxine issu des vapeurs de carburant, l'Union Européenne a également pris des mesures. En effet une loi s'applique aux stations-services depuis 2009, et vise la mise en place de systèmes de recyclage de ces émissions dangereuses.
Des mesures similaires ont été prises concernant l'utilisation des pesticides par les agriculteurs qui ne doivent pas porter atteinte à la faune, à la flore, aux sols et à la santé des consommateurs.

La reconstruction de l'Europe en cas de catastrophe naturelle

Comme l'a montré en 2009 le tremblement de terre dans les Abruzzes (Italie) et en 2010 la tempête en Vendée, les catastrophes naturelles peuvent provoquer des dégâts considérables auprès de la population et de l'économie des pays.

Voilà pourquoi un soutien financier rattaché au Fonds de solidarité de l'Union Européenne est prévu pour permettre de faire face à ce type de situation. Ces fonds peuvent permettre de construire des logements temporaires, de réparer les centrales électriques ou encore les réseaux d'eau et les routes…

L'aide que l'Union Européenne propose touche également l'économie en visant les petites entreprises, les associations et la reconstruction des bâtiments publics.